E-commerce

Est-ce toujours intéressant de faire du dropshipping en 2021 ?

Ouvrir un e-shop sans stock est le business qui attire de plus en plus d’adeptes depuis quelques années. Avec la concurrence qui gagne de l’ampleur, investir dans le dropshipping ne permet plus d’accéder à de bons résultats. Est-il toujours intéressant de se lancer dans cette aventure en 2021 ?

Une activité en pleine croissance

Pour de nombreux spécialistes en dropshipping, cette activité de vente en ligne reste plus qu’intéressante. Bien que les résultats des ventes diffèrent largement de ceux des années précédents, le dropshipping a encore de quoi séduire en 2021.

Pour vous démarquer de la concurrence qui est de plus en plus rude, vous devez uniquement adopter des stratégies gagnantes que vous pourrez apprendre via le guide du dropshipper débutant réalisé par webandseo.fr.

Sinon, outre la persévérance, le focus et l’investissement en temps et en argent, la réussite du dropshipping repose aussi sur des formations et des réinventions. Vous devez toujours avoir une longueur d’avance sur la concurrence même quand les affaires marchent bien.

Si vous avez plusieurs e-boutiques qui tournent déjà très bien, vous pouvez, à titre d’illustration, déléguer vos tâches et diversifier vos activités. Ainsi, vous aurez plus de temps à consacrer à d’autres études du marché et à d’autres affaires encore plus rentables.

Un business idéal à l’ère du digital

Après, il est toujours intéressant d’ouvrir sa propre boutique en ligne sans stock en 2021. En effet, le dropshipping a déjà percé avant l’avènement d’internet. C’est un système de vente intermédiaire qui a longtemps été adopté par de nombreuses boutiques physiques et revendeurs.

A lire également:  Joom : Expérience avec l'application - quel est le sérieux de la boutique ?

Mais maintenant que la numérisation bat de l’aile, le processus s’effectue en ligne. Il est d’ailleurs de plus en plus facile de monter une e-shop aujourd’hui en 2021 qu’il y a une décennie. Tous les outils digitaux sont plus accessibles pour vous aider à atteindre vos différents objectifs de vente.

Exploiter les niches profitables

Sinon, pour espérer tirer davantage de résultats dans le monde du dropshipping en 2021, mieux vaut bien réfléchir à la niche à exploiter. Vous vous dites probablement que les meilleures  niches sont probablement prises.

Il existe certes des niches qui sont surexploitées. Si vous débutez dans le dropshipping, ce sont les investissements qu’il faudrait éviter. Toutefois, des centaines d’autres demeurent encore vacantes et ne demandent qu’à être considérées.

Pour trouver l’idée du siècle, vous devez vous ouvrir à d’autres propositions, à d’autres affinités et aux goûts émergents qui séduisent votre  audience. Se lancer dans l’affiliation n’est pas non plus à exclure.

Acquérir du trafic avec les meilleures options

Généralement, si vous êtes néophyte en dropshipping, de nombreux conseillers peuvent vous suggérer de vous centrer exclusivement sur le trafic payant. Proposant un retour instantané, obtenir du trafic via Facebook Ads ou Google Ads n’est pourtant pas la seule option rentable.

En effet, vous pouvez exploiter d’autres leviers rentables pour acquérir du trafic. Sans oublier les alternatives plus durables et sous-exploitées ? A titre d’illustration, on peut citer le référencement naturel.

Rentable sur le long terme, le SEO vous incite à une meilleure optimisation du site internet de votre e-shop. Il vous contraint également à vous focaliser sur votre netlinking et sur la création des liens de qualité.

A lire également:  Qu'est-ce qu'un showroom virtuel ?

Sinon, vous pouvez toujours miser sur le trafic social qui engendre rapidement des trafics de taille. Vous devez uniquement imposer votre présence sur la majorité des réseaux sociaux marquant afin d’atteindre efficacement votre cible.

Il pourra alors s’agir de Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest, SnapChat et bien d’autres. L’essentiel c’est de savoir cibler le plus de prospects possibles.

Bien maîtriser les plateformes publicitaires

Dans l’univers du dropshipping, investir dans la publicité peut ne plus marcher pour toutes les niches. En effet, avec le nombre élevé des annonceurs, investir dans la publicité devient plus cher et moins efficace.

Mais dans la mesure où vous disposez d’outils rentables et performants, vous pouvez fructifier vos activités de dropshipping en le promouvant via la publicité. L’utilisation des mots clés, leurs choix ou encore leurs natures tiennent alors un rôle prépondérant qu’il convient de tester en amont.

Dans ce sens, pour fructifier vos annonces publicitaires, vous devez toujours penser à analyser les utilisateurs et les prospects sur différentes plateformes publicitaires. A titre d’exemple, un produit qui marche sur Google Ads peut être moins fameux sur Facebook Ads.

Vous devez de ce fait anticiper les meilleurs endroits pour promouvoir au maximum votre produit. Vous pourrez, à titre d’illustration, étudier outre Google Ads et Facebook Ads, Pinterest Ads, SnapChat Ads, Taboola ou encore Criteo.

Bien maîtriser ses délais de livraison

Le délai de livraison est un enjeu de taille que tout dropshipper qui se respecte doit faire face en 2021. En effet, les clients ne sont plus habitués à attendre un mois voire plus avant de recevoir leurs colis.

A lire également:  Commerçants : choisissez la simplicité pour vos encaissements

Comme la Chine est aujourd’hui l’usine du monde, il est conseillé de collaborer avec des fournisseurs qui proposent des produits qui viennent de la Chine. Vous aurez alors à collaborer avec ePacket ou Aliexpress Standard Shipping.

En effet, c’est aujourd’hui les méthodes d’expéditions de colis les plus rapides. En principe, la livraison se fait en 10 jours au maximum. Et pour permettre à vos clients de suivre eux-mêmes leurs commandes, vous pouvez installer AfterShip, 17track ou encore trackingMore.

Toutefois, pour éviter de créer des conflits avec les clients, il est toujours préférable de leur expliquer dès la réception de la commande que la livraison peut prendre deux à trois jours de retard ou d’avance, en fonction du fournisseur.