Accessibilité des couleurs : Stratégies pour une conception inclusive

4.1/5 - (148 votes)

Les couleurs ont un impact sur notre vie quotidienne, à la fois en ligne et hors ligne, évoquant des sensations et même des émotions lorsqu’elles sont placées dans leur contexte. Dans le monde du marketing numérique, où la transmission d’un message est primordiale, les couleurs peuvent déterminer le taux de conversion d’une page d’atterrissage. Cela va au-delà de l’esthétique, et la plupart des professionnels du marketing en saisissent l’importance. En tant que concepteur créatif chez Elimit, je crée continuellement des combinaisons de couleurs de manière organique, en m’appuyant sur les connaissances que j’ai accumulées tout au long de ma carrière.

Cependant, il y a un aspect crucial dans la sélection des couleurs auquel, malheureusement, peu de professionnels accordent une attention suffisante, et qui peut faire la différence pour vos résultats et, surtout, votre public : l’accessibilité.

Dans cet article, je souhaite clarifier ce qu’implique l’accessibilité des couleurs, partager mon parcours dans la mise en œuvre de changements visuels plus accessibles chez Elimit, et vous guider sur la façon de faire de même pour votre marque.

Qu’est-ce que l’accessibilité des couleurs ?

Lorsque nous parlons d’accessibilité des couleurs, nous parlons d’inclusion. Lors de la création de sites web, d’applications et d’éléments de médias sociaux, nous devons nous assurer qu’ils sont accessibles et utilisables par tous les individus, quelle que soit leur acuité visuelle. Cela inclut les personnes malvoyantes, daltoniennes ou souffrant d’autres troubles qui affectent leur capacité à voir les couleurs.

Avez-vous déjà dû vous efforcer de lire un texte en raison d’une trop grande similitude entre les couleurs de l’arrière-plan et celles de la police, qu’elles soient trop proches, claires ou foncées ? Vous avez déjà vécu une situation où l’accessibilité des couleurs n’a pas été correctement planifiée. Dans ce cas, lorsque la couleur d’arrière-plan et les éléments se confondent, il s’agit d’un problème de faible contraste.

A lire également:  Est-ce toujours intéressant de faire du dropshipping en 2021 ?

Pourquoi cela est-il important ? L’accessibilité des couleurs améliore l’expérience de l’utilisateur et élargit la portée de votre contenu. Lorsque les internautes peuvent facilement lire et comprendre ce que nous partageons, ils restent plus longtemps sur nos blogs et interagissent davantage, ce qui se traduit par une augmentation des conversions.

Contraste des couleurs

Le contraste des couleurs est un principe fondamental dans le monde de la conception visuelle. Il fait référence à la différence entre les couleurs utilisées dans un projet, en particulier la variation de luminosité et de saturation entre deux couleurs proches l’une de l’autre. Ce concept est directement lié à la lisibilité. Un texte fortement contrasté par rapport à l’arrière-plan est facile à lire, tandis qu’un texte faiblement contrasté peut être difficile à distinguer, en particulier dans des conditions d’éclairage variables.

contraste de couleur

Pour éviter de se fier uniquement à la perception de la composition des couleurs, les concepteurs et les développeurs utilisent une référence basée sur la recherche, les lignes directrices pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG). Les WCAG indiquent trois niveaux d’accessibilité différents : A, AA et AAA.

La norme AAA est, bien entendu, la plus recommandée. En d’autres termes, plus le rapport de contraste entre les éléments augmente, plus il est facile de différencier l’arrière-plan de la typographie.

Lorsqu’il s’agit de textes plus grands, comme les titres, le contraste est plus souple, car nous disposons d’une police plus grande avec un poids plus important (par exemple, en gras), ce qui contribue à améliorer le contraste.

Outils et ressources utiles pour garantir l’accessibilité des couleurs

Si vous avez lu jusqu’ici, vous vous demandez peut-être : « D’accord, mais comment puis-je appliquer les lignes directrices WCAG dans mon travail quotidien ? Comment puis-je savoir si le contraste entre le texte et l’arrière-plan répond aux normes A, AA ou AAA ? »

A lire également:  CPM : Qu'est-ce que le coût par mille et quelle est son importance ?

Il existe une formule très complexe pour effectuer ce calcul, mais ne vous inquiétez pas ! De nombreux outils peuvent l’analyser pour vous. En voici quelques-uns :

  • Webaim
  • Adobe Color
  • Deque University

Aller plus loin

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 2,2 milliards de personnes dans le monde souffrent d’une forme ou d’une autre de déficience visuelle. Selon Color Blind Awareness, le daltonisme touche 1 homme sur 12 et 1 femme sur 200, ce qui correspond à environ 4,5 % de la population mondiale.

Compte tenu de ce fait, ne comptez pas uniquement sur les couleurs pour transmettre vos informations. Ajoutez des éléments visuels pour rendre vos mises en page plus accessibles.

Liens

Lorsque vous ajoutez un lien hypertexte à votre contenu, n’oubliez pas de souligner le texte. Cela facilite grandement l’identification des personnes ayant des difficultés visuelles.

Formulaires

La création de formulaires n’est pas une tâche facile. Nous voulons toujours les rendre aussi attrayants que possible sur le plan visuel, afin que les clients potentiels n’hésitent pas à les remplir. Cependant, en essayant de créer une mise en page moderne, nous pouvons par inadvertance faire des choix non inclusifs.

Texte de remplacement

Préférez toujours décrire ce qui doit être inséré dans l’étiquette, car le texte de l’espace réservé est souvent écrit dans un ton gris très clair, ce qui peut rendre la vie difficile aux personnes souffrant de déficiences visuelles.

Alertes

Nous utilisons fréquemment les couleurs verte et rouge pour indiquer les succès et les erreurs. Cependant, les daltoniens peuvent facilement confondre ces couleurs. C’est pourquoi, en plus des couleurs, il convient d’utiliser une icône pour indiquer si l’entrée a été effectuée correctement ou si elle contient une erreur.

A lire également:  Commerçants : choisissez la simplicité pour vos encaissements

Texte sur une image

Placer un texte sur une image est toujours un moment de tension car une partie ou l’ensemble de l’image peut ne pas offrir un contraste suffisant pour faire ressortir le texte. Dans ce cas, j’ai deux suggestions : traiter l’image pour en réduire l’opacité. De cette façon, vous augmentez le contraste et rendez le texte plus lisible, ou ajoutez un cadre derrière le texte.

Graphiques

Les graphiques sont excellents pour présenter visuellement des données, mais une erreur très fréquente (dont je me sens encore coupable) est de se fier excessivement aux couleurs. Pour les personnes ayant des limitations visuelles, cela peut représenter un véritable défi. Une solution serait d’envisager d’incorporer des arrière-plans et des textures distinctes dans les graphiques.

Combinaisons de couleurs

Lorsque nous créons une mise en page à partir de zéro, nous avons un contrôle total sur les couleurs à utiliser. C’est pourquoi je vous recommande d’éviter, dans la mesure du possible, les combinaisons de couleurs suivantes :

  • vert + rouge
  • vert + marron
  • bleu + violet
  • vert + bleu
  • vert clair + jaune
  • bleu + gris
  • vert + gris
  • vert + noir
  • jaune + blanc
combinaison de couleurs

Adopter l’accessibilité des couleurs

Les conseils de cet article ne sont qu’une première étape que vous et votre équipe pouvez intégrer dans votre routine quotidienne pour créer du contenu avec des couleurs plus accessibles.

L’accessibilité ne se limitant pas aux couleurs, si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous recommande de lire les WCAG 2.1. La quantité d’informations peut sembler écrasante au premier abord, mais elle vaut vraiment la peine d’être étudiée.

Elimit est un blog sur la technologie et les affaires qui offre des conseils sur la façon de réussir dans le domaine de la technologie, et de réussir dans le développement des affaires et du travail.