Qu’est-ce qu’une banque eco-responsable ?

Beaucoup l’ignorent, mais nous participons à la dégradation de la planète grâce à certains de nos placements d’argent. Il existe un concept très primordial, peu connu de tous en matière de conservation de l’environnement et de la population : la banque eco-responsable. Apprenez-en plus sur le sujet dans cet article.

Banque eco-responsable : une épargne utilisée autrement

D’après la Fédération Européenne de Finance et Banque Éthique et Alternatives (FEBEA), une banque eco-responsable est en réalité la banque qui œuvre pour le bien de tous. Cette banque gagne des fonds et les réaffecte. Elle reconduit ses revenus dans des projets environnementaux, sociaux et culturels à effets positifs.

Banque eco-responsable : une taxe sur les différentes transactions financières

Le prélèvement volontaire d’une taxe sur les transactions est ce qui fait la particularité de la banque eco-responsable des autres banques traditionnelles. En effet, la banque laisse le choix à ses clients de participer à une taxe à hauteur de 0,01 % de toutes les transactions. Cette démarche élaborée par le Crédit coopératif a déjà permis de faire la récolte de plus de 230 000 €. Une somme qui a été investir par la suite dans des projets impactant positivement l’environnement ainsi que le social en France et un peu partout à l’étranger.

A lire également:  Le Shiba Inu explose en ce début novembre

Banque eco-responsable : une banque à taxe volontaire inspirée de celle de Tobin

La taxe volontaire instaurée par la banque eco-responsable est comparable à la taxe de Tobin, sauf que la taxe de Tobin n’a jamais vu le jour. Elle venait justement de naître d’une volonté de stabiliser les flux financiers par la réforme du système monétaire national et international. Celle-ci devrait permettre de lever d’importantes sommes pour financier des projets à caractère environnemental ou social. Des projets de lutte contre la pauvreté, la malnutrition et de l’accès à l’eau potable des nécessiteux.

Malgré la proposition faite par le célèbre économiste James Tobin (prix Nobel de l’Économie 1981) en 1972, cette taxe a été jugée difficile à mettre en œuvre par les banques traditionnelles.

Banque eco-responsable : un haut niveau de transparence

Notons finalement que la banque eco-responsable est assez transparente sur ses engagements et sur les différents projets qu’elle finance. Elles tiennent pour la plupart un registre dans lequel est inscrite noir sur blanc la liste de tous les projets financés d’année en année. Contrairement aux banques traditionnelles, la recherche de profit n’est pas la vocation première d’une banque eco-responsable. Avec elle, vous avez l’assurance d’une gestion plus responsable et professionnelle de votre placement d’argent et c’est bien ce qui fait la particularité de cette banque.

Existe-t-il des alternatives à une banque pour placer son argent ?

Dans ce contexte, il existe bien des solutions alternatives, elles sont très peu généralisées ces dernières années. Ceci à cause de l’absence de la médiatisation et de la présence de la défiance des Français. En termes d’alternative, il est question ici des fondations regroupant des réseaux associatifs luttant pour la même cause.

A lire également:  Investissement en Bourse : pourquoi vous ne devriez pas chercher à devenir riche ?

Vous pouvez donc y placer votre épargne, ce qui sera investi ici, dans l’acquisition de terres et de fermes conviées au renforcement des campagnes françaises. Vous avez même la possibilité de notifier quelle ferme ou quelle région vous désirez soutenir en premier. Des conditions nécessaires sont mises en place pour vous permettre d’investir en toute sérénité.

Elimit est un blog sur la technologie et les affaires qui offre des conseils sur la façon de réussir dans le domaine de la technologie, et de réussir dans le développement des affaires et du travail.