Actualité

Héberger des données de santé en toute sécurité

À l’ère du numérique, le secteur de la santé fait aussi face aux divers enjeux de la digitalisation. Pour mieux fluidifier les méthodologies de travail et optimiser le traitement d’un patient, les différents acteurs (médecins, infirmiers, aides-soignants, pharmaciens, etc.) doivent pouvoir s’échanger les dossiers médicaux facilement. En ce sens, centraliser les données dans un seul et même système d’information s’avère être une excellente solution. Néanmoins, les données de santé représentent des informations personnelles et confidentielles d’une très haute importance. Il faut, de ce fait, choisir un hébergeur fiable et sécurisé pour stocker les fichiers.

Hébergez vos données de santé sur un serveur performant

La performance d’un serveur est une qualité que vous devez exiger, surtout lorsqu’il s’agit d’héberger vos données de santé sur une plateforme en ligne. Les critères à vérifier sont notamment la disponibilité, la vitesse de transfert et la capacité de stockage du serveur.

Les contraintes liées aux métiers de la santé font que les informations concernant les patients doivent être accessibles à tout moment. En ce sens, le serveur doit être disponible et accessible de n’importe où et à partir de n’importe quel terminal (ordinateur, téléphone, tablette, etc.). Cela garantit aux médecins et à leurs collaborateurs de pouvoir partager et consulter le dossier médical d’un patient quand le devoir les appelle. Dans le cas d’une urgence médicale par exemple, les professionnels de la santé peuvent être appelés à donner leur avis en temps réel, même s’ils sont loin de leur lieu de travail. Voilà pourquoi la rapidité de transfert est aussi cruciale.

Quant au stockage, vous pouvez choisir l’espace requis en fonction de vos besoins. Un serveur performant et évolutif peut notamment sauvegarder plusieurs téraoctets de données de santé.

Données de santé

Assurez la sécurité et la confidentialité de vos données de santé

Il faut savoir qu’un dossier médical est une véritable mine d’informations qui est particulièrement convoitée par les hackeurs. Si les données de santé tombent entre de mauvaises mains, cela rendra vulnérable la sécurité de la personne ou de la population concernée.

Un service d’hébergement de données de santé doit être en mesure de sécuriser l’intégralité des données qui y sont stockées. La présence d’un système d’antipiratage et de doubles authentifications est un atout indispensable pour éviter toute fuite d’informations sensibles et confidentielles.

Le serveur doit aussi être doté d’un système de préservation de données, qui permet de récupérer les fichiers supprimés si nécessaire.

Optez pour un hébergeur certifié HDS pour stocker vos données de santé

Depuis le 1er avril 2018, le RGPD (règlement général sur la protection des données) oblige tous les organismes qui hébergent des données de santé à être certifiés HDS. Cette certification atteste la sécurité des données sur l’ensemble de leurs réseaux et la qualité des services qu’ils offrent aux professionnels de santé.

La certification HDS est délivrée par un organisme accrédité par le COFRAC. Pour ce faire, celui-ci effectue un audit du système d’information pour en vérifier la conformité par rapport aux normes. Après un examen concluant, l’auditeur remet le certificat de conformité HDS à l’hébergeur. Dans le cas contraire, il pointe les problèmes constatés pour que les corrections puissent être réalisées à temps.

La certification HDS a une validité de 3 ans. Passé ce délai, l’hébergeur doit à nouveau faire auditer son système avant de pouvoir continuer à proposer ses services aux acteurs de la santé.