SEO

Guide du débutant pour le référencement dans Google

Lorsque l’on se lance dans la création d’un site web, s’il y a bien un élément qui revient souvent c’est le référencement : notamment le référencement sur le moteur de recherche Google. Pourquoi Google ? Tout simplement parce que c’est un des moteurs les plus populaires au monde (notamment en Europe et en Amérique) de ce fait il touche énormément d’individus.

Qu’est-ce que le référencement ? C’est le fait d’optimiser votre site par diverses techniques et méthodes afin d’avoir un bon classement sur un moteur de recherche (en l’occurrence ici Google) afin de recevoir le plus grand nombre de visiteurs possible. Vous vous doutez bien que les premiers résultats sur Google sont en général les sites les plus visités, de ce fait, il faut tout faire pour atteindre le meilleur classement possible.

En anglais, on appelle cela SEO (pour Search Engine Optimization) et lorsque vous débutez il y a quelques points à ne pas négliger afin de rendre votre site web le plus visible possible et le mieux classer afin d’avoir un nombre de visites grandissant. C’est ce que nous allons voir à travers cet article.

Créer du contenu de qualité

C’est peut-être une évidence mais faut-il encore définir ce que signifie « créer du contenu de qualité ». En effet, Google a ses propres standards à ce sujet et même si la « recette » complète n’est pas connue, il y a tout de même quelques critères qu’il ne faut pas ignorer.

Tout d’abord le contenu doit être pertinent, c’est à dire que si vous avez choisi comme niche « tout savoir sur les voiliers », vos articles vont devoir aborder le sujet sous différents angles qui intéressent vos visiteurs et leur apportent des informations. Si votre site sur les voiliers commence à parler de tout et rien, que vos articles ne sont pas structurés et partent dans tous les sens, Google ne va pas considérer cela comme un résultat pertinent à classer correctement dans son moteur.

Il y a bien entendu l’usage des mots-clés qui vont aider à faciliter le tout mais il ne faut pas pour autant en abuser. Les titres de vos paragraphes doivent être clairs dans ce sens. Au-delà, il faut considérer la longueur de l’article. Si des petits articles de 500 mots peuvent avoir un bon classement, ces dernières années plus les sujets sont longs et vastes plus techniquement ils sont susceptibles de renfermer de précieuses informations (et Google aime cela). Par conséquent, n’ayez pas peur d’écrire davantage que moins.

Travailler vos mots-clés

A lire également:  5 raisons d'engager un SEO freelance pour votre entreprise

S’il ne faut pas inonder vos articles de mots-clés, il n’en reste pas moins réel qu’il faut en utiliser parce que c’est un des moyens principaux que Google (et bon nombres de moteurs utilisent pour aider à retourner des résultats en fonction de vos recherches).

Il est donc important d’isoler les mots-clés qui sont choisis par vos futurs visiteurs afin de tomber sur votre contenu. Si par exemple vous écrivez sur les voiliers et que vous avez remarqué que le mot-clé le plus utilisé est « comment démarrer un voilier », il sera plus qu’important d’écrire un article sur le sujet tout en ajoutant dans votre article (et dans les différents titres) les mots « démarrer un voilier ». Cependant ne vous arrêtez pas là, il faut essayer d’utiliser des synonymes aussi comme « votre première fois dans l’utilisation d’un voilier ». Bref, c’est un travail sur le long terme mais qui va s’avérer payant.

Si vous vous demandez comment trouver ces fameux mots-clés, il existe de nombreuses solutions. La première et surtout la plus efficace gratuitement c’est l’utilisation de Google Planner Ads (aussi appelé Google Ads). Ce dernier va vous permettre de chercher tous les mots-clés de votre choix et analyser s’ils sont souvent recherchés afin de déterminer s’il est pertinent de les utiliser, sinon il existe des versions payantes comme Ahrefs ou encore SEMRush.

Il existe aussi divers outils gratuits et payants qui pourront faire le travail mais commencer de la sorte permettra déjà une très bonne optimisation.

Choisir un hébergeur fiable et rapide

A lire également:  Agence de référencement à Lyon: Pourquoi faire appel à une agence webmarketing?

Le choix d’un hébergeur pour votre site web n’est pas quelque chose à prendre à la légère car cela peut impacter négativement le référencement de votre site web sur Google. En effet, de nos jours avoir un site qui charge le plus rapidement possible est une nécessité. La première raison est que les visiteurs n’aiment pas attendre et il est tellement facile « d’aller voir ailleurs ». L’autre raison, c’est qu’il ne faut pas supposer que tout le monde a la fibre.

Les connexions se sont beaucoup améliorées mais ce n’est pas pour autant que tout le monde a accès à une connexion très rapide. De plus, les  utilisateurs de mobiles représentent un pourcentage de plus en plus important qu’il ne faut pas négliger. Si la 5G pointe le bout de son nez, elle est loin d’être disponible partout et la 4G reste une connexion relativement lente.

Par conséquent, Google favorise les sites les plus rapides à charger parce que cela est un critère de pertinence également (et gage de qualité). Il faut comprendre qu’en fonction d’où votre hébergeur est localisé dans le monde des ralentissements peuvent se produire en fonction de la distance entre celui-ci et vos visiteurs.

De ce fait, il faut prendre un hébergeur qui en plus de disposer d’une bonne connexion et de bons services répondant à vos besoins, ce dernier devra être au plus proche de vos visiteurs. Si vous visez le public français avec votre site web, la logique sera donc idéalement de prendre un hébergeur ayant des serveurs localisés en France.

Trouver un nom de domaine efficace

A lire également:  Comment faire connaître son site internet grâce au SEO ?

Un nom de domaine n’aura pas beaucoup de conséquences sur votre référencement sur Google néanmoins il apportera une plus-value non négligeable sur le long terme notamment envers vos visiteurs voulant revenir sur votre site.

Le nom de domaine est comme une adresse physique à la différence que vous pouvez la choisir pleinement (un nom et une extension). Un bon nom sera logiquement relativement court et devra être facile à écrire et à retenir. Vous voulez qu’il reste en tête de vos visiteurs, qu’ils ne vous oublient pas.

Il existe plusieurs outils qui vous permettent de vérifier la disponibilité du domaine voulu ou pas, dans le cas où le domaine est déjà pris, il vous est proposé chez Hostinger des alternatives ou d’utiliser différentes extensions avec le même nom de domaine, même s’il serait préférable dans ce cas-là d’opter pour un nom de domaine différent.

Pour ce qui est de l’extension, celle-ci peut avoir un impact sur le référencement. Si vous avez, un hébergement non localisé un en France mais un site français, grâce au .fr, Google sera en mesure de vous classer dans les recherches en français malgré tout par exemple.