Finances-Economie

Le micro crédit : un solution pour développer mon entreprise

Créer sa propre entreprise nécessite un financement plus ou moins important. Le microcrédit professionnel figure parmi les principaux modes de financement et offre de nombreux avantages. Vous êtes sur le point de créer ou de développer votre entreprise ? Découvrez pourquoi et comment obtenir un microcrédit.

Avantages du microcrédit dans la création ou le développement d’une entreprise

Le microcrédit professionnel est un prêt généralement octroyé par des organismes financiers comme l’Adie et destiné aux entrepreneurs. Il présente trois principaux avantages.

Facilité d’obtention

Contrairement au prêt bancaire, le microcrédit professionnel s’obtient plus facilement. Il ne nécessite pas un grand nombre de pièces à fournir, ni de garantie. Cela s’explique par le fait qu’il est avant tout destiné aux entrepreneurs à faibles revenus ou aux chômeurs. Il peut être aussi obtenu quel que soit le statut juridique ou le secteur d’activité.

Accompagnement

La plupart des organismes de microcrédit fournissent également un accompagnement aux entrepreneurs bénéficiaires. L’objectif est de leur fournir le savoir-faire qui leur permettra de bien utiliser les fonds octroyés et de faire progresser leur entreprise. De nombreuses formations sont ainsi dispensées dans le domaine de la gestion, du marketing et autres.

Délai de remboursement relativement long

Le troisième avantage du microcrédit professionnel est relatif au délai de remboursement compris entre 6 et 36 mois. Certains organismes peuvent accepter d’allonger ce délai à la demande de l’entrepreneur. Le taux d’intérêt pratiqué est aussi très faible. Il varie suivant les organismes et se situe entre 05 et 07 %.

A lire également:  Le Shiba Inu explose en ce début novembre

Comment l’obtenir ?

L’obtention d’un microcrédit professionnel se fait en adressant une demande à un organisme de son choix. Certaines conditions sont cependant à remplir afin de pouvoir bénéficier d’un prêt. La première condition est l’incapacité pour l’entrepreneur de bénéficier d’un prêt bancaire. Autrement dit, un entrepreneur qui est en mesure de bénéficier d’un prêt bancaire ne peut obtenir un microcrédit professionnel. L’entrepreneur doit ensuite disposer d’un projet rentable et viable qui sera uniquement réalisé sur le territoire français (métropole et Outre-mer). En ce qui concerne les entrepreneurs ayant déjà créé leurs entreprises, celles-ci doivent être âgées de moins de 05 ans.

L’Adie, le principal organisme de microcrédit

L’Adie (Association pour le Droit à l’initiative Économique) est le principal organisme de microcrédit professionnel en France. Créé depuis 30 ans, il a pour objectif principal de venir en aide à toute personne désireuse de créer ou de développer son entreprise. Le montant de son prêt peut aller jusqu’à 12 000 euros remboursables sur 06 à 36 mois. Outre le financement, l’Adie fournit un accompagnement personnalisé aux bénéficiaires à travers ses nombreux agents repartis sur tout le territoire national.

Les limites de ce mode de financement

Le microcrédit professionnel est une solution idéale pour créer ou développer son entreprise, mais il présente quelques limites. Il s’agit principalement du faible montant octroyé. En dehors de l’Adie, le montant du financement octroyé par les autres organismes est plafonné à 10 000 euros. Autrement dit, il ne permet pas d’effectuer de grands investissements.

En définitive, le microcrédit professionnel est un excellent mode de financement pour la création ou le développement de son entreprise. Il s’adresse aux entrepreneurs à faibles revenus, prend en compte tous les secteurs activités et fait bénéficier d’un accompagnement.

A lire également:  Investissement en Bourse : pourquoi vous ne devriez pas chercher à devenir riche ?