Investir en période d’inflation : 3 méthodes pour ne pas perdre d’argent

Note cet article

La Banque de France estime qu’environ 544 milliards d’euros stagnent sur les comptes courants des Français. Face à ce constat, même les personnes à découvert imaginent comment tout cet argent pourrait être utilisé, à une époque où les perspectives d’investissement s’exposent en grand nombre. Compte tenu de la crise inflationniste qui sévit actuellement, il semble opportun de faire travailler les sous que l’on a mis de côté, car seules les personnes préparées s’en sortiront si l’inflation venait à s’emballer.

Perspective d’investissement n° 1 : l’immobilier et les SCPI

Lorsque l’on parle de faire prospérer son capital, l’immobilier s’impose souvent comme un pilier incontournable, qu’il s’agisse d’un investissement locatif ou de l’achat d’une résidence principale. La bonne nouvelle, c’est que de nombreux dispositifs gouvernementaux visent à soutenir l’acquisition de biens immobiliers. On pense notamment au prêt action logement ou aux dispositifs Pinel et Denormandie. Ces investissements ont un avantage commun : l’inflation ne les a pas mis sur le banc de touche, car heureusement, les loyers qu’ils permettent de percevoir peuvent être indexés sur l’IRL (Indice de Référence des Loyers). En termes plus clairs, ils s’arriment automatiquement sur la hausse des prix. Ceci dit, l’achat d’un bien immobilier reste une décision majeure qui, généralement, mobilise une bonne partie de nos économies ou nécessite le financement d’un organisme de crédit comme Partners Finances.

A lire également:  Comment bien préparer sa retraite avec une assurance vie ?

Mais d’un autre côté, nous ne pouvons nier les conséquences directes de l’inflation. Les taux des prêts montent en flèche, tandis que les banques sont de plus en plus sélectives quant à leurs attributions. Pour enlever quelques bâtons de nos roues, les sociétés civiles immobilières (SCI) et les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) proposent des solutions de compromis. Par exemple, en achetant la part d’un immeuble rentable, vous pouvez bénéficier de revenus complémentaires, préparer votre retraite, diversifier votre patrimoine ou constituer une épargne de précaution, sans avoir à gérer toutes les contraintes administratives qui s’articulent autour d’un tel projet. En 2021, le rendement moyen des SCPI était de 4,5 %, offrant une alternative moins coûteuse aux placements immobiliers traditionnels. Toutefois, renseignez-vous longuement sur ce sujet avant d’y investir vos euros. Vous éviterez ainsi les éventuelles tensions liées à un grand nombre de porteurs de parts souhaitant récupérer leur liquidité en même temps. D’un autre côté, n’hésitez pas à explorer les diverses possibilités de la sphère immobilière. Ensuite, veillez à choisir la solution qui convient le mieux à votre profil d’investisseur.

Perspective d’investissement n° 2 : les fonds structurés, toujours gagnants

Aux portes de l’investissement, la complexité du jargon financier freine un grand nombre d’investisseurs novices. Mais ne vous laissez pas submerger par la pléthore de termes techniques qui s’y trouve ; les fonds structurés sont accessibles à tout le monde, seule condition : avoir un peu d’argent à investir. Ces produits financiers combinent plusieurs actifs tels que des actions, des indices boursiers et des titres, offrant une protection totale ou partielle du capital investi. Cela signifie que vous connaissez à l’avance la durée de vie, les performances et la capacité de protection de votre capital face à d’éventuelles baisses du marché. Avec la remontée des taux d’intérêt et l’agitation dans le monde boursier, les produits structurés semblent tout de même à l’abri de la tempête. Certains d’entre eux disposent de garanties élevées et de coupons intéressants. Ils permettent de rappeler vos produits avant le terme si les conditions s’avèrent favorables à un retrait. Autre avantage : la possibilité d’investir directement en bourse. Comment ? En privilégiant les entreprises distributrices de dividendes élevés, mais dont les valorisations restent basses. Gardez cependant à l’esprit que l’investissement en bourse comporte des risques non négligeables. De plus, les investisseurs pressés doivent savoir qu’il s’agit d’un engagement à long terme.

A lire également:  Qu'est-ce que le crédit renouvelable ?

Quelle somme minimum puis-je investir ?

Si vous investissez dans des fonds structurés par le biais d’un panier d’action, vous pourrez encaisser la chute de l’une d’entre elles dans le cas où ces dernières ne constituent pas la totalité de votre capital. Parallèlement, les tickets d’entrée pour les fonds structurés demeurent abordables, à partir de 1 000 €, et peuvent faire l’objet d’un volet de votre contrat d’assurance-vie. En dernier lieu, nous pouvons dire que les fonds structurés restent, en 2023, une option attrayante. Prenez le temps de vous informer à leur sujet, afin de mettre la main sur les produits qui concordent avec vos objectifs financiers.

Perspective d’investissement n° 3 : diversifier les placements tout en investissant progressivement

Que vous soyez novice ou expert en investissement, vos deux principaux objectifs restent les mêmes : 1) Faire fructifier votre argent. 2) Le laisser travailler pour vous. Mais ce projet ne peut être atteint si vos décisions sont prises aléatoirement, au contraire. Diversifiez vos placements et répartissez votre capital de manière équitable. Emmanuel Bourriez, directeur général adjoint d’Arca Patrimoine, recommande de placer la moitié de son argent dans des fonds structurés en gestion de mandat, un tiers dans une Assurance-vie composée principalement d’unités de compte et le reste dans des investissements immobiliers tels que des SCPI.

Elimit est un blog sur la technologie et les affaires qui offre des conseils sur la façon de réussir dans le domaine de la technologie, et de réussir dans le développement des affaires et du travail.